Le Village‎ > ‎

Eglise

Voici quelques notes sur l’église de MAUBEC, d’après les histoires de Maubec et les témoignages des Maubelans...

L'origine de l'Eglise actuelle de Maubec, sise au lieu-dit Paternos, est habituellement datée de 1472. Les contreforts extérieurs sont manifestement du 15ème siècle, nous a-t-on dit.

C'était alors la chapelle d'un couvent de religieux dominicains, installé depuis peu en cet endroit. Mais la tradition rapporte qu'existait auparavant, en ce lieu, un établissement des Frères de Saint Jean de Dieu, ayant eux-mêmes succédé aux Templiers. D'autres y situent aussi une chapelle dédiée à N.D de la Poype. Des éléments de la base du clocher actuel semblent indiquer des restes de constructions très anciennes.

Jusqu'à la Révolution de 1789, l'Eglise principale du plateau se situait au hameau de Paleysin, où résidait alors l'ensemble de la population. La paroisse se dénommait Saint Pierre de Paleysin ou de Paleyzin-Maubec.

A la fin du 18ème siècle, ce bâtiment tombant en ruines, la paroisse utilisa comme lieu de culte la chapelle du couvent, abandonnée au moment de la Terreur par les religieux, et devint la paroisse Saint Bonaventure de Maubec.

Quelques mots sur le couvent, qui fut pendant plus de trois siècles un haut lieu de prière et de recueillement, et donc un des grands établissements religieux de la région avec les abbayes de Saint Chef et de Bonneveaux, les prieurés d'Artas, Tramolé, etc… D'abord simple couvent, il fut érigé en prieuré dans la première partie du 17ème siècle. Les bâtiments furent progressivement agrandis, la plus grande partie de l'existant actuel étant propriété privée.

La première chapelle conventuelle devait correspondre au chœur de l'église actuelle. Un important agrandissement - de 14 mètres, dit un historien -, eut lieu sous l'impulsion de la Maréchale d'Ornano, lorsque le couvent devint prieuré. L'entrée se faisait uniquement par le cloître, entrée encore visible actuellement, et par la sacristie, qui existe toujours et était alors surmontée de l'ancien clocher.

Au 19ème siècle (1884), a eu lieu le dernier agrandissement de la nef, marqué par un léger décrochement des murs à hauteur de la tribune actuelle, ainsi que la création de la grande entrée permettant l'accès de la place, et la construction du clocher actuel.