Le Village‎ > ‎

Châteaux de Maubec

Les historiens parlent d’un premier château établi sur la petite colline de la Garine, appelée alors Mont-Léopard, dominant le plateau, mais aussi Bourgoin et ses marais.

C’est ce que l’on appelle une "motte castrale". En haut, le château, avec les logements du châtelain et de ses proches qu’on appelait la Haute Cour ; sur les pentes, les logements des villageois, appelés la Basse Cour, s’étendaient jusqu’au fossé de protection dont on devine l’emplacement par un pli du terrain, à environ 10 mètres du chemin de la Simone. La famille qui occupait ce château pendant plusieurs siècles était, semble-t-il, originaire de la région de Voiron, mais on a peu de documents de cette époque.

Au milieu du 13ème siècle, on suppose qu’il n’en restait qu’une descendante, qui se maria avec un fils de la famille de BOCSOZEL, originaire du château du Mottier, près de Champier. Cette famille de seigneurs dominait alors une importante partie du Bas-Dauphiné.

Ce fut donc Gilles de Bocsozel, devenu par son mariage Seigneur du Mont-Léopard, qui fit construire, entre 1257 et 1263, le second et le plus célèbre château de Maubec, le château des Roches, dont il reste quelques ruines au bout du chemin du Château.

Très important, il était établi sur un vaste terrain plat au bord de la falaise dominant La Combe du Bion, et faisait face, en le surplombant, au château des seigneurs de Bourgoin, le château de Beauregard, dont il reste quelques murs au sommet du jardin de ville.

Une reproduction du plan du château des Roches est visible à la Mairie. Il était alimenté en eau par un captage en dessous du Sadiau, captage qui existe toujours. Les anciens affirment que des souterrains le reliaient à celui de Beauregard et à celui de Demptézieu. C’est sans doute vers la fin de la construction de ce château que Gilles (ou Egide) changea le nom de Seigneur du Mont-Léopard en Seigneur de Maubec.

Crédit photo Nicole Badin

Vers 1430, la seigneurie devint la baronnie de Maubec, une des 4 grandes baronnies du Dauphiné. La splendeur de cette famille déclina à partir du 16ème siècle et le château commença à tomber en ruines au cours du 18ème siècle, pour être entièrement détruit sans doute à la Révolution de 1789.


Un autre château de Maubec a une très longue histoire : c’est celui de Césarges. D’après certains, il fut au Moyen-Age une "motte castrale", ce qui contrairement à la Garine, ne semble pas évident. Ce qui est incontestable, c’est qu’il se situe dans un lieu habité depuis très longtemps. Des objets ou débris divers, récupérés occasionnellement dans le sol prouvent une occupation romaine, voire bien antérieure à notre ère. Le bâtiment actuel daterait du 16ème siècle. Occupé par la famille De Césarges, devenue De Meffray de Césarges, il traversa les périodes troubles de l’Histoire de France et est toujours bien entretenu. Pour ce château aussi, il est question de souterrains le reliant à d’autres.




Robert FAURE